Tranquillement au cinéma ou au théâtre avec un masque chirurgical!

Amis cramés de la Bobine bonjour, 

On sent dans l’air les fleurs du printemps et … la proche ouverture des cinémas. Ce matin je tombe sur cet article édité par France Inter, et ne résiste pas au plaisir de vous faire profiter de l’essentiel : 

Nous connaissons tous la règle : il faut se tenir à au moins un mètre de distance les uns des autres pour limiter la propagation du coronavirus. Mais est-ce suffisant pour passer entre les gouttes d’aérosols ? Non, pour des chercheurs du MIT, le Massachusetts Institute of Technology, qui estiment que cette distanciation physique « n’offre que peu de protection », comme ils l’expliquent dans une étude publiée mardi.

Pour pallier l’absence de consignes de sécurité sur comment nous comporter, ils ont mis en ligne un modélisateur très précis qui nous dit quand et comment nous risquons d’être contaminés dans un lieu clos, en s’appuyant sur des calculs savants. L’outil prend en compte le temps passé dans un endroit, l’aspect « cumulatif » du temps d’exposition, les dimensions du lieu, la ventilation, le port du masque, le nombre de personnes et, surtout, leurs comportements.

Et pour le cinéma ce texte dit ceci :

Tranquillement au cinéma ou au théâtre avec un masque chirurgical

Si et quand les salles de cinéma ou de théâtre rouvriront, selon le modélisateur, il y aura très peu de risques d’y être contaminé. Prenons une salle très mal ventilée, de 300 mètres carré et quatre mètres de hauteur sous plafond. Cent spectateurs non-vaccinés de moins de 60 ans pourront y être installés, avec un masque chirurgical bien mis, sans parler, sans s’activer, pendant 97 heures avant d’être exposés au variant britannique, 156 heures même pour la forme classique du virus.

Tranquillement au cinéma ou au théâtre avec un masque en tissu simple

Si ces mêmes spectateurs, dans les mêmes conditions, portent correctement un masque en coton mono-couche, les durées s’abaissent à huit et treize heures, donc au moins quatre films.

A bientôt

Visioconférence Vendredi

Chers amis Cramés, 
Je me permets de faire un peu de pub pour la visioconférence Zoom que je vais donner vendredi 9 avril, de 15 h à 16 h 30 sur Quatrevingt-treize, le grand roman de Victor Hugo, dans le cadre de l’Université du Temps Libre de Montargis, qui poursuit ses activités malgré le contexte sanitaire et auprès de laquelle il faut s’inscrire si l’on est intéressé.  En espérant vous retrouver bientôt pour la réouverture des cinémas et la reprise de nos activités.
Amitiés
Claude Sabatier

Réponse du Quiz de Maïté

La réponse est : Der Blaue Engel, du réalisateur Josef von Sternberg. Il est sorti en 1930 et fait partie des tous premiers films parlant.

Ci-dessous la scène à laquelle je faisais allusion. Le professeur Rath qui enseigne l’anglais pénètre dans la salle de classe

Cet extrait n’est pas sous-titré mais on comprend bien de quoi il retourne de par les mimiques des uns et des autres et du ton de la voix de Herr Professor.

Je vous traduis cependant le sujet de la dissertation qu’il donne à faire à ses élèves et qui concerneune pièce de Shakespaere :

« Jules César : Que se serait-il passé si Marc-Antoine n’avait pas fait son oraison funèbre? »

N’ayant pas lu cette pièce, je pense que j’aurais séché. Certains élèves semblent d’ailleurs être dans mon cas puisque le professeur en surprend avec une photo de la chanteuse de cabaret Lola-Lola (interprétée par Marlene Dietrich) Sur cette photo, elle porte une jupette légère qui se soulève lorsqu’on souffle dessus !

Je n’en dis pas plus car vous avez sans doute vu ce film qui mériterait de passer en ciné culte et que je serais ravie de présenter un jour mais quand ?

PS : Bravo à Laurence et Chantal!

Maïté

Un Quiz de Maïté

Coucou les amis Cramés rereconfinés,

Dans le très beau film Le goût des autres, revu récemment à la télé et admirablement commenté par Claude, nous voyons Jean-Pierre Bacri aux prises avec la prononciation de l’anglais lors de son premier cours particulier. Cela m’a fait penser à un film allemand dont j’ai extrait cette photo.Qui a reconnu THE film? 

Maïté

A paraître

Avec nos remerciements à Henri pour sa série de Quizz sur les transports au cinéma, choisie dans une sélection de films des Cramés de la Bobine. Elle s’arrête (pour le moment ? ) Demain soir, un extrait du journal de Dominique et Mercredi un quizz de Chantal… Passez une bonne semaine, prenez soin de vous et… bienvenue aux lecteurs et aux auteurs!

Quiz de Henri réponses au Quiz le Train (4)

Train 1 : « 35 rhums » de Claire Denis vu aux cramés en mai 2009!

Le principal personnage du film était conducteur de RER

Train 2 : On ne voit pas de train mais une voie ferrée et un cheminot chargé de l’entretien, il va trouver un trésor mais perdre sa montre de marque « Glory », robuste montre soviétique qui a donné  le titre du film vu en mai 2017.

Train 3 : C’est pour récupérer un bien ? Voilà la question qui angoissait les habitants de ce village de Hongrie. Il s’agissait d’une simple visite au cimetière dans ce film « La Juste Route » programmé il y a 3 ans.

Train 4 : Le réalisateur et acteur est Buster Keaton. « Les lois de l’hospitalité » présenté par Arthur peu de temps avant le premier confinement.

Train 5 : Le sous-titre pouvait être une piste, il s’agissait de « Notre petite soeur » de Kore-Eda programmé en décembre 2015 et en novembre 19. 

Train 6 Pour faire plaisir à Chantal cette photo du « NewYork Central » que gary Grant vas prendre pour échapper à ses poursuivants est tirée de « La Mort aux trousses » programmé en mars 2010

Merci de vos envois et bravo à tous ceux qui ont cherché et parfois ou souvent trouvé, particulièrement Laurence, Marie-No, Dominique et Chantal…

Quiz 3 d’Henri le Vélo, les Réponses

Vélo 1 : Il s’agit d’Amanda « le premier film sur la vie post attentats » que nous avons programmé en janvier 19, je pensais que la silhouette de Vincent Lacoste suffisait pour trouver le titre du film.

Vélo 2 : Breaking Away de Peter Yates film Cinéclute présenté par Arthur en octobre 19

Vélo 3 : Grâce à Nina Hoss, même de dos vous avez reconnu le film de Christian Petzold Barbara du mois de juin 2012 .

Vélo 4 : Je n’ai pas résister à vous proposer cette image des Corbières avec Bernard Hinault dans « Le Quepa sur la vilni » de Yann Le Quellec présenté lors du Week-End Jeunes Réalisateurs de mars 2014.

Vélo 5 : La petite fille au vélo vert c’était Wadjda de mars 2013,

Quiz de Henri, l’automobile, Réponses (2)

Auto 1 : Il n’y avait pas de mine sous le cadavre, c’était vraiment un jour parfait : A Perfect Day film de Fernando León de Aranoa programmé par les Cramés il y a 5 ans.

Auto 2 : Abou Leila, un des derniers films vus avant le confinement d’octobre dernier en présence du réalisateur et de la script Sandra Di Pasquale.

Auto 3 Sur une route poussiéreuse et sur un plateau quasi-désertique « Il était une fois en Anatolie » de Nuri Bilge Ceylan, faisait partie des films préférés de notre ancienne présidente.

Auto 4 « I am immortal » et la voiture est immatriculée à Paris vous avez facilement trouvé le titre du film : « Sympathie pour le diable »

Auto 5 La photo était légendée, un chauffeur de taxi qui n’a jamais vu de palestinien « It must be Heaven » ! Programmé avant le premier confinement.

Nous sommes trois à avoir vu La femme des steppes le flic et l’oeuf de Wang Quanan (photo2) . On se souvient du jeune policier gardant une voiture dans le désert et nous avions facilement fait cette confusion. Comme souvent, on peut féliciter Laurence et Dominique qui réalisent tout de même d’excellents scores pour ce quiz difficile…

Ce soir nous serons en vélo dans un autre quiz !

Amis Cramés de la Bobine Bonjour,

Que pouvons-nous souhaiter ? Quelques bons films à l’Alticiné le plus prochainement possible! Durant ce long sommeil cinématographique, le blog continue, enfin presque car nous allons faire une petite pose le temps de composer quelques articles et jeux…Et c’est l’occasion pendant cet entracte de remercier tous les lecteurs fidèles ou occasionnels et tous ceux qui ont contribué en composant des articles ou en jouant avec nous, à animer le blog durant les semaines passées : Chantal, Marie-No, Pauline, Maïté, Laurence, Dominique, Henri, Claude.

Prenez soin de vous, et à bientôt.

Amicalement
le Blog des cramés de la Bobine

Le quiz « les allumettes », réponses de Chantal :

Tout d’abord nos félicitations à Laurence et Henri champions de ce Dimanche.
Et voici de les réponses documentées :

LES POCHETTES D’ALLUMETTES

  1. La mort aux trousses/ North by Northwest, Alfred Hitchcock, 1959
  2. Les incorruptibles / The Untouchables, 1987Brian de Palma

Et des précisions :

Edward Hopper, Hitchcock et Brian De Palma

The UntouchablesLes Incorruptibles, 1987, Brian de Palma 

La photo proposée extraite du film de Brian de Palma nous emmène chez Jimmy Malone (Sean Connery) qui fait partie de l’équipe d’agents fédéraux recrutés par Eliot Ness (Kevin Costner) pour tenter d’arrêter le fameux gangster Al Capone (Rober De Niro). Prenez le temps de regarder cet extrait et vous constaterez à quel point Brian De Palma est, de manière évidente, inspiré par Edward Hopper, peintre américain (1882-1967) et Hitchcock : ce sont d’une part les plans qui se succèdent et nous rappellent les tableaux du peintre nous mettant, comme le peintre et Hitchcock dans Fenêtre sur cour, en situation de voyeurs, d’autre part, cette scène peut être qualifiée de hitchcockienne par la tension montante, soulignée par la bande son de Jim Tanenbaum, tout nous tient en haleine jusqu’au moment final où l’homme tenu en joue par Malone se révèle n’être là que pour détourner l’attention de ce dernier, la menace venant d’ailleurs…Le film n’est pas qu’un simple film de gangster : nombreux sont les plans qui pourraient servir d’objet d’étude aux étudiants de la FEMIS, tout comme la fameuse scène de l’avion de La mort aux trousses.

Pour finir, voyez ces deux tableaux de Hopper et voyez s’ils ne vous rappellent pas cette scène des Incorruptibles.