Amis Cramés de la Bobine Bonjour,

Que pouvons-nous souhaiter ? Quelques bons films à l’Alticiné le plus prochainement possible! Durant ce long sommeil cinématographique, le blog continue, enfin presque car nous allons faire une petite pose le temps de composer quelques articles et jeux…Et c’est l’occasion pendant cet entracte de remercier tous les lecteurs fidèles ou occasionnels et tous ceux qui ont contribué en composant des articles ou en jouant avec nous, à animer le blog durant les semaines passées : Chantal, Marie-No, Pauline, Maïté, Laurence, Dominique, Henri, Claude.

Prenez soin de vous, et à bientôt.

Amicalement
le Blog des cramés de la Bobine

Le quiz « les allumettes », réponses de Chantal :

Tout d’abord nos félicitations à Laurence et Henri champions de ce Dimanche.
Et voici de les réponses documentées :

LES POCHETTES D’ALLUMETTES

  1. La mort aux trousses/ North by Northwest, Alfred Hitchcock, 1959
  2. Les incorruptibles / The Untouchables, 1987Brian de Palma

Et des précisions :

Edward Hopper, Hitchcock et Brian De Palma

The UntouchablesLes Incorruptibles, 1987, Brian de Palma 

La photo proposée extraite du film de Brian de Palma nous emmène chez Jimmy Malone (Sean Connery) qui fait partie de l’équipe d’agents fédéraux recrutés par Eliot Ness (Kevin Costner) pour tenter d’arrêter le fameux gangster Al Capone (Rober De Niro). Prenez le temps de regarder cet extrait et vous constaterez à quel point Brian De Palma est, de manière évidente, inspiré par Edward Hopper, peintre américain (1882-1967) et Hitchcock : ce sont d’une part les plans qui se succèdent et nous rappellent les tableaux du peintre nous mettant, comme le peintre et Hitchcock dans Fenêtre sur cour, en situation de voyeurs, d’autre part, cette scène peut être qualifiée de hitchcockienne par la tension montante, soulignée par la bande son de Jim Tanenbaum, tout nous tient en haleine jusqu’au moment final où l’homme tenu en joue par Malone se révèle n’être là que pour détourner l’attention de ce dernier, la menace venant d’ailleurs…Le film n’est pas qu’un simple film de gangster : nombreux sont les plans qui pourraient servir d’objet d’étude aux étudiants de la FEMIS, tout comme la fameuse scène de l’avion de La mort aux trousses.

Pour finir, voyez ces deux tableaux de Hopper et voyez s’ils ne vous rappellent pas cette scène des Incorruptibles.

Un quiz de Chantal (les allumettes)

Deux pochettes d’allumettes, objets importants dans deux films : lesquels ?

Vous pouvez trouver des indices au quiz des objets Hitchcock   dans mon commentaire de la mort aux trousses.Pour le second, un indice: le film reprend une série très populaire diffusée à la télévision à partir de 1959 et surtout très populaire en France dans les années 1960. Dernier indice: le film réunit Kevin Costner et Sean Connery…A vous de jouer!

Réponses aux Quizz

Commençons par le quizz de Chantal :

C’est un thème récurrent ces dernières années…. Et il y en a d’autres ; pour Ken Loach, on n’a que l’embarras du choix…. Il y avait eu la palme d’or de 2016, I, Daniel Blake.
Laurence et Henri ont trouvé les réponses vite fait, bien fait, ils sont très forts !


1 : Amin, Philippe Faucon 2018
2 / Sorry we missed you, Ken Loach 2019
3 : Nos Batailles, Guillaume Senez 2018
4 : Ceux qui travaillent, Antoine Russbach 2019

Marie-No nous demandait des précisions sur l’image du « Vénérable W » . Pauline lui répond : Il s’agit d’une cérémonie avec écran géant de la célébration du vote de 4 lois discriminatoires organisée par Ma Ba Tha (Comité pour la protection de la race et la religion, fondée par Ashin Wirathu, le Vénérable W.), qui a réunit le 4 octobre 2015 à Rangoun près de 30000 moines. C’est à la fin du film quand on voit la starisation de W, qui sera finalement interdit de prêche deux ans plus tard !

Je n’avais pas noté les deux gagnants du quiz voitures envoyé par Marie-No, c’est chose faite!

Une photo de Pauline

Amis Cramés de la Bobine bonsoir,

Pauline qui suit le blog nous fait remarquer que parfois les films que nous avons vu à l’Alticiné aux Cramés de la Bobine résonnent avec des événements actuels. Et elle nous fait parvenir cette image . Notre question du jour est : Quel film, quel réalisateur et quel événement ? Nous publierons les réponses.

Question difficile, mais tout de même deux bonnes réponses, Laurence et Henri. De Laurence nous reproduisons la réponse : Le vénérable W de Barbet Schroeder présenté par Eliane en juin 2017. J’ai retrouvé par association d’idées: des moines boudhistes, la situation actuelle en Birmanie et j’ai pensé à ce doc qui m’avait beaucoup impressionnée et inquiétée à l’époque. Bravo Pauline!

Les Quizz de Chantal(3), réponses à notre dernier jeu

Voici les réponses en résumé et vous trouverez ci dessous, des réponses plus détaillées et illustrées.

Le crime était presque parfait (Dial M for Murder 1954)
La mort aux trousses (North by northwest 1959)
Les enchaînés  &  Fenêtre sur cour  (Notorious 1946 & Rear Window 1954)
Les enchaînés  &  Le crime était presque parfait  (Notorious 1946  & Dial M for Murder 1954)
Psychose   (Psycho 1960)
Le rideau déchiré (Torn Curtain 1966)

            LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT (1954)

                 Les 3 objets importants sont : un téléphone, une clé, et une paire de ciseaux.

le crime était presque parfait

  Le téléphone est évoqué directement dans le titre original : Dial M for Murder, qui signifie littéralement : ‘Composez M pour meurtre’ 

LES ENCHAINES

Les Enchaînés

   Les objets importants sont : la clé qui ouvre la cave, une bouteille de vin remplie d’uranium, une paire de jumelles qui permet non seulement de regarder la course mais de garder un œil sur Sebastian qui lui-même épie sa femme (Ingrid Bergman) avec ses jumelles.

La clé, élément essentiel, apparaît sur l’affiche comme pour Le crime était presque parfait.         

LA MORT AUX TROUSSES (1959)

 

Ce film regorge d’objets importants dans des scènes emblématiques: 

l’avion, bien sûr, sans oublier un revolver de théâtre, et une pochette d’allumettes. 
Et puis il y a les lieux, point culminant le mont Rushmore,
les moyens de transport,le double langage,
l’ironie même de Roger Thornhill.
Dans ce film, Hitchcock joue avec Roger Thornhill tout comme il joue avec nous. Un pur régal à regarder encore pour oublier la morosité ambiante. 

LE RIDEAU DÉCHIRÉ (1966)

UN film peut-être moins connu, un choix d’acteurs inattendu, un film au rythme soutenu qui se   déroule en pleine guerre froide, derrière le rideau de fer, le monde de l’espionnage scientifique ou comment extirper une formule du cerveau d’un savant russe… et cette terrible scène de meurtre qui dure, qui n’en finit pas, un meurtre qui est « exécuté avec les moyens suggérés par le lieu et les personnages »*…..Hitchcock dit qu’il était « temps de montrer combien il est difficile, pénible et long de tuer un homme.»*

*Citations tirées de Hitchcock/Truffaut, édition Ramsay, 1983

 

PSYCHOSE (1960)

Scène de la douche :

On ne présente plus Psychose, on regarde le film sans broncher, admirant tous les plans. Savez-vous d’où vient le modèle de la maison inquiétante de Norman Bates ? Elle est inspirée par un tableau d’Edward Hopper, House by the railroad (1925)

Si vous avez du temps, regardez cette vidéo : « Hitchcock presents Psycho » :

          

 FENÊTRE SUR COUR (1954)

On se souvient davantage de l’énorme téléobjectif vissé sur l’appareil photo de Jeff, le photographe à la jambe cassée, que de sa paire de jumelles: son  appareil photo ainsi équipé lui permet de plonger davantage dans l’intimité d’un voisin aux agissements troublants.  

Curieux ce film presque statique, presque en huis clos, où nous sommes tous voyeurs…

Ah, les plans miroirs chers à Hitchcock, que l’on retrouve dans tant de films : reflet dans une paire de lunettes, dans un verre, ou dans l’objectif.  Hitchcock est vraiment l’inventeur de ce type d’image ! 

Ce film est tiré d’une nouvelle de Cornell Woolrich, plus connu sans doute sous son pseudonyme, William Irish.

Réponse Hitchcok ou le jeu d’Ombre et Lumière

1 & 2) L’inconnu du Nord-Express / Strangers on a Train, 1957 (Farley Granger & Robert Walker)
3) Soupçons / Suspicion, 1941 (Cary Grant & Joan Fontaine)
4) Psychose / Psycho, 1960 (Janet Leigh & John Galvin) 
5) Rebecca, 1940 (Joan Fontaine & Judith Anderson)

L’énoncé de la question portait sur 3 films alors qu’il y en avait 4. le Blog des cramés vous prie de bien vouloir l’excuser de cette erreur. N’empêche les trois championnes ont fait encore un score impressionnant. Merci à Dominique, Marie-No et Laurence de leurs réponses. Pour ceux qui n’ont pas cherché et ceux qui n’ont pas trouvé, disons-le, même sans questions, ces photos choisies par Chantal sont belles et nous avons eu plaisir à les regarder. Nous terminerons cette série Hitchcok Samedi ou Dimanche. Merci de votre fidélité. Amitiés cinéphiliques!

Voici les réponses pour LES PROMENADES EN VOITURE (les Quizz de Chantal) :

Comme souvent, Marie-No 5/5, puis Laurence. 3/5 ont trouvé, elles sont très fortes ! Vous aviez trouvé ? Vous pouvez nous le dire, vous trouverez plus bas une adresse mail pour répondre.

Pour tous ceux d’entre-nous qui n’ont pas trouvé, Chantal nous donne les réponses :

  1. La main au collet / To Catch a Thief, 1955 (Cary Grant & Grace Kelly)
  2. Jeune et Innocent / Young and Innocent, 1937 (Nova Pilbeam & John Longden)
  3. Les Enchaînés /Notorious, 1946 (Cary Grant & Ingrid Bergman)
  4. Rebecca,1940 (Laurence Olivier & Joan Fontaine)
  5. Soupçons / Suspicion, 1941 (Cary Grant & Joan Fontaine)

Et c’est amusant, qui a créé ce genre de cadre ? On ne serait pas étonné que ce soit Hitchcock, en tous les cas, il le mériterait, voici d’autres exemples :

Pas de printemps pour Miss Marnie – Alfred Hitchcock
A son tour, Claude Lelouch dans un homme et une femme
Et ce dernier clin d’œil avec les valseuses, Bertrand Blier

En attendant l’Alticiné

Amis cramés de la bobine, bonjour,
Vous trouverez ci-dessous le premier épisode d’une nouvelle rubrique : « les quizz de Chantal ». Nous espérons qu’ils vous plairont, nous comptons sur vos réponses, tout autant sur vos suggestions, vos articles ou vos rubriques. Ce blog est à vous.
Merci de nous lire et pourquoi pas, au plaisir de vous lire ici même!