Prades, dimanche 15 juillet 2018

Arrivés à Prades en fin de matinée et retrouvé Nanou sur qui le temps n’a pas d’emprise et l’Hostalrich, encore plus beau que l’an passé. Après un déjeuner au « 7ème Art » dehors, bien au frais, le Festival peut démarrer !
Je grandirai demain : Affiche14h. Projection de « Je grandirai demain » de Lucas Morales . Pourquoi ??? Qu’est-ce qu’on a fait ??? Ah, d’accord, Lucas est un p’tit gars du pays …
La salle est pleine de fans ! Le débat est bien orchestré, tonton Raoul et mémé Jacqueline sont aux anges ! Notre rang de Cramés hallucine ! Bon, disons qu’on ne sélectionnera pas le film pour notre programmation, où alors pour faire une blague … Quand même, respect pour ce très jeune réalisateur, autodidacte, qui a réussi à faire un premier « long ».
17h. Match pour les uns, Woman at War : Affiche Avant-première de « Woman at war » de Benedikt Erlingsson pour Woman at War : Photo Halldora Geirhardsdottirles autres dont moi. On espère vous y emmener, en Islande, à la rentrée, vous verrez comme c’est bien !
21h. « Si le vent soulève les sables » de Marion Hänsel. Je ne la connais pas beaucoup (rétrospectivement, on verra que ce premier film projeté dans le cadre de la « Rencontre avec Marion Hänsel » nous a bluffé. On sera, tout au long de ses 10 films proposés, comme dans des montagnes russes : un coup bien en haut avec les adaptations, un coup bien en bas avec les scénarii originauxAvec « Si le vent soulève les sables », adapté du roman « Chamelle » de Marc Durin-Valois, on est en haut).
Longtemps on repensera à cette belle famille en Afrique qui part vers l’autre bout du Si le vent soulève les sables : affiche Marion Hänseldésert à la recherche de l’eau, de la vie. Longtemps on reverra la pétillante petite Shasha qui avait mis sa plus belle robe pour faire le voyage.
Un très beau film.
Voilà pour aujourd’hui. Demain la journée commence tôt !

Marie-No

Laisser un commentaire